AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dix ans de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgane
Chef / Prêtresse de Morrigan
Chef / Prêtresse de Morrigan
avatar

Féminin Nombre de messages : 73
Age : 32
Age du Perso : 26 ans
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Dix ans de guerre   Lun 28 Jan - 1:56

La guerre et ses hostilités

La jeune apprentie attendait impatiemment, bouche entrouverte, le bon vouloir de son maître. Qui connaît l’Histoire peut détenir les clefs de l’avenir… Enfin, l’homme qui la guidait depuis plusieurs années accepta de sortir le livre qu’elle attendait tellement. Un vieux livre relié de cuir, aux pages jaunies par le temps, relatant l’ardeur d’un autre siècle, la passion d’une autre époque, la vie d’un moment révolu. Les Chroniques des Terres Celtiques.

L’hostilité qui régnait entre la Lumière et l’Ombre semblait être éternelle. Mais elle atteignit certainement son apogée lors de ce qui est communément nommé la Guerre de l’Enfant.

Les présages de l’époque étaient d’une clarté et d’une violence inouïe. De mémoire de druide ou de prêtre, on n’avait jamais vu ça. Une immense catastrophe était pressentie, par l’Ombre comme par la Lumière. Sans doute les Sombres sentirent-ils plus que les Lumineux le côté pressant de l’affaire, car ils lancèrent un rituel d’union entre trois de leurs plus puissantes divinités, Morrigane, Donn et Taranis. Le rituel s’accomplit normalement et eut d’énormes répercussions sur le monde Lumineux. Alors qu’il n’était pas druide, un Champion, celui de Cernunnos, pressentit anormalement fort les présages. Cùchullain, tel qu’il était nommé, voulut s’assurer de ce qu’il devinait, et malgré le danger et l’interdit qui pesait sur les territoires ennemis, il s’aventura en terre de Taranis, là où avait eu lieu l’importante union des Trois. Grâce à ses extraordinaires capacités, il parvint à ne pas se faire repérer, mais arriva trop tard pour pouvoir empêcher la fin de la cérémonie visant à accroître la force des Sombres. Toutefois, il fut le premier Lumineux à percevoir l’importante destinée de l’Enfant.

Durant le rituel, Morrigane avait fait accoucher sa plus fidèle servante, Morgane. Et son fils, bien que portant un nom en l’honneur d’une personne qui n’était pas étrangère à sa naissance, fut dès ce jour surnommé l’Enfant par les Lumineux. Mais les Sombres suivirent l’exemple de Morgane et l’appelèrent Celos, tout en gardant une véritable distance, respectueuse, vis-à-vis de lui. Pourquoi tant de mystère autour de ce qui ne semblait être qu’un banal enfant ? Banal enfant ? Quelle erreur ! Les circonstances de sa conception furent tout à fait remarquables. Cadeau de la déesse aux mille visages à sa Prêtresse, Celos ne resta que très peu de temps dans le ventre de sa mère, c’est à dire trois semaines. Trois semaines durant lesquelles il fut mené à terme. Mais ce n’était pas tout. Il naquit juste pour l’Union des Sombres et fut l’instrument de la réalisation du rituel. Sa naissance ne pouvait être tolérée par les Lumineux, ni par certains Sombres. Dès la confirmation par leur druide ou prêtre de la nouvelle, les tribus entrèrent en état de guerre, sans rien déclarer. La première phase de la Guerre de l’Enfant venait de débuter. Un véritable jeu de pourparlers et de fausses alliances, avec son lot de trahisons, de surprises et de coups bas démarra. Sans être véritablement en guerre, et sous la bannière de la paix, chaque tribu se préparait à la guerre, qui semblait maintenant inévitable.

Une personne se dressa contre cet état de fait. Ashling, le Chef de la tribu de Dana, qui à cause de sa peau d’une blancheur extrême, était considérée comme un esprit, entreprit d’unir les tribus lumineuses et les exhorta à maintenir l’état de calme. Placée à la tête de l’Ordre des Chefs de Tribu, elle disposait du statut légitime pour le faire. Refusant de ployer sous la difficulté ou sous le labeur, elle parcourut incessamment les camps alliés, prônant la paix et ses vertus, et fut surnommée en raison de cela l’Esprit de la Paix. Grâce à ses efforts, conjugués à ceux de sa fidèle druidesse, Kaenor, elle réussit à conserver le statu quo en Terres Celtiques durant près de deux ans.

Deux longues années qui ne furent guère mises à profit par les Sombres. Pendant qu’Ashling unifiait les Lumineux, les Sombres se déchiraient en guerre interne. Le Conseil des Prêtres finit, après bon nombre de complots et d’assassinats, par tomber sous la direction avisée de Celebrian, la Prêtresse de Donn. Mais durant deux ans, aucune organisation ne rassembla les Sombres, malgré les tentatives qui ne manquèrent pas, et l’Ordre des Chefs de Tribus Sombres ne parvint pas à enrayer cette débâcle. Morgane avait son enfant à élever, et devait surtout lutter contre les attaques incessantes des Lumineux. Lumineux qui étaient dirigés par Cùchullain, le Champion de Dana. Refusant d’oublier ce qu’il avait vu durant les heures qui avaient suivi la naissance de l’Enfant, faisant fi des demandes d’Ashling, il avait rassemblé quelques volontaires, qui ne cessaient d’importuner Morgane et son précieux Celos. Lulu, Chef de la tribu de Taranis, et Celebrian, Prêtresse de Donn, jouèrent un rôle décisif dans la protection de leur filleul. Tandis que l’une apportait le soutien le plus important, à savoir des guerriers en chair et en os pour défendre Celos, l’autre dressait un véritable rempart mental autour de lui, pour le mettre à l’abri de tout essai psychologique de la part des Druides.

Les Druides étaient en effet divisés. Une partie de leur Conseil voulait la mort de l’Enfant, l’autre proposait de tenter de le convertir et de l’amener au culte des Lumineux. Parmi eux, Mitarya du Pic, le Druide d’Epona. Cet excentrique était soutenu par Kaenor. À leur opposé, désirant la mort de l’Enfant qui ne pouvait amener que vice et destruction, Yodan, le puissant Druide de Cernunnos. Les autres druides s’étaient rangés mais le Conseil demeurait divisé. Et si les civilités des Lumineux étaient loin de la folie meurtrière qui s’emparait des Sombres à chaque fois qu’ils n’étaient pas d’accord, elles demeuraient toutefois insuffisantes à faire avancer les choses.

La situation s’enlisait. Peut-être que tout se serait arrêté là si une effroyable trahison n’avait pas ébranlé les Terres Celtiques. Mada, le Chef de la tribu de Dagda, trahit sans vergogne son camp et se rallia à la tribu d’Esus, dont la Prêtresse, Atena, avait su promettre la résurrection du fils de celle qui avait servi Dagda par pur intérêt. Cet événement mit le feu à l’immense poudrière au sein de laquelle évoluaient les tribus. Et même Ashling dut se résoudre au combat. La première bataille arriva tellement vite que les Sombres n’étaient pas tout à fait prêts. Elle eut lieu à Caer Lig, et prit son nom. Ce fut grâce à Lulu, Chef de la tribu de Taranis, qui sut, en vertu des spécialités de sa tribu, mener et entraîner les guerriers de l’Ombre que la bataille ne tourna pas au massacre pur et simple. Les Sombres essuyèrent toutefois une lourde défaite. Le combat fut difficile. La totalité des Sombres était loin d’être là. Fidèles au serment des Trois, Celebrian, Siobhan et Morgane avaient accouru, mais la coalition Sombre se limitait à ces trois tribus. Morgane craignait pour son enfant, et ne combattit pas au sommet de ses capacités. Et Celebrian ne combattit quasiment pas. En effet, au milieu du champ de bataille, elle retrouva Yodan. Un Lumineux qu’elle avait rencontré par le passé, et qui éveillait des souvenirs d’enfance chez la prêtresse. Le combat qu’ils se livrèrent fut sans merci, d’autant plus cruel qu’ils se connaissaient. Mais ils durent se résoudre à l’égalité. Ce qui d’ailleurs les mit en rage. Quant à Siobhan, elle fit preuve de véritables qualités de Chef, obligeant par son simple charisme les gens à demeurer sur place. Chef par devoir, mais grande dame, elle démontra qu’elle était bien une élue de Donn. Et Lulu… ce fut son génie militaire qui sauva les restes de leur coalition. Les Sombres se retirèrent et ce, en dépit de l’intervention de la tribu de Lug, qui avait décidé de les rejoindre en cours de bataille. Et les Lumineux fêtèrent dignement leur première victoire. Epona leur avait été particulièrement favorable. Alwen, la digne Chef de la tribu de la déesse cavalière, avait fourni en quantité des montures de qualité, dont la puissance n’avait plus besoin de faire de preuves. Et elle avait, comme elle se l’était juré, assouvi sa vengeance sur la tribu de Lug. À dater de ce jour, la tribu de Lug ne se mêla plus de la guerre.

Mais, c’est largement connu, remporter une victoire ne signifie par remporter la guerre. Suite au désastre de Caer Lig, Celebrian, en quelques coups d’éclat, parvint à prendre le contrôle du Conseil des Prêtres. Soutenue par Morgane, Porte-parole de l’Ombre, et par Is’yäna, avec laquelle elle s’était finalement liée d’amitié, suite à son hébergement à Donn, Celebrian réussit à rassembler les Sombres en les tenant par l’argument de la foi. À ce moment, Lulu se retira, estimant qu’elle avait assez donné. Elle continuerait à fournir les guerriers, mais demeurerait sur ses terres. Pour veiller sur son peuple, qui était maintenant son atout principal. Sans guerriers, comment remporter la guerre ? Ce furent les jumeaux incestueux, Nonge et Rion, respectivement Chef et Champion d’Esus, qui pallièrent au manque qui risquait d’arriver. Symboles de la dépravation, ils prirent néanmoins en main la suite des opérations militaires, avec succès il faut bien le dire. Véritables enfants de leur dieu, de la destruction et de la mort violente, ils semèrent désespoir et désolation avec leurs troupes, avec la bénédiction du Conseil, notamment durant la bataille d’Ynis Ava. Largement remporté par les Sombres, cet affrontement marque la fin des hésitations. Une guerre sans merci était à présent enclenchée, sans aucun moyen pour la freiner ou l’arrêter. Il était impensable de ne serait-ce qu’envisager des négociations. Le point de non-retour était atteint.

Pourtant, six ans après le début de la Guerre de l’Enfant, une ancienne mendiante, Belladona, parvint à retourner le jeu en la faveur des Lumineux. Parvenant à s’emparer d’un important vestige signifiant l’autorité de Lena sur sa tribu, celle de Balor, et par extension sur les forces des ténèbres, elle l’apporta à Cernunnos et renversa ainsi le cours de la guerre durant six mois. Hélas, Arinaë, un assassin envoyé par Balor, reprit le précieux objet à la barbe du jeune Chef, Erwan. Commença alors une nouvelle crise interne, mais aux Lumineux cette fois-ci. Et il fallut tout le savoir-faire et la sagesse de Yodan pour ramener ses confrères à de nouvelles résolutions. Toutefois, la tribu de Belenos se retira du conflit. Selene d’Edinoth, Chef de la tribu de Brigit, décida alors, malgré son dégoût pour la guerre et la violence, de fournir des guerriers en plus des nombreux médecins qu’elle avait mis à disposition de la cause commune.

Se défaisant de l’autorité imposée par les Sombres en temps de guerre, deux personnes, une apprentie prêtresse, Gwenaëlle, et un assassin, Melian, toutes deux issues de la tribu de Morrigane, décidèrent d’attenter à la vie du Champion et du Druide de Cernunnos, grandes figures représentatives de l’union des Lumineux. Elles se heurtèrent à la résolution de deux guerriers de Cernunnos plus que déterminés, Silver et Erwann. L’ancien Champion de Cernunnos, Liam, entra dans la mêlée, pour périr sous les sortilèges de Gwenaëlle. Au final, les quatre combattants furent tués, à cause de l’intervention de Killian, le Champion de Morrigane, qui ne supporta pas la trahison des deux membres de sa tribu, pas plus que la résistance des deux hommes de Cernunnos. Mais, là, où l’histoire prend de l’intérêt, c’est qu’il disparut aussitôt son acte accompli. Il avait pourtant un enfant à voir, une cause à défendre… Nul ne sait au juste. Les prêtres estiment qu’il est entre vie et mort et n’intervient que sur ordre de sa déesse, pour soutenir son camp, mais qu’il ne reviendra plus. Une nouvelle légende prit vie chez les Sombres, leur redonnant courage. Les Lumineux, par contre… Quand ils apprirent la manière dont Liam avait été tuée – ceci ajouté à la découverte qu’elle était une fille – ils hurlèrent au sacrilège. En plus de l’intrusion impie des filles de Morrigane, leur ancien Champion avait été tué à coups de magie occulte ! Quelle violation des lois les plus sacrées !

Cet acte marque la troisième phase du conflit. Après la lassitude, tout s’enflammait à nouveau. Les Sombres avaient osé bafouer les lois les plus élémentaires. Alors qu’est-ce qui les retenait ? La huitième année de guerre est la plus sanglante de toutes. Lors de la bataille de Tintagel, à laquelle l’ensemble des Sombres et des Lumineux prirent part, les cheveux de Morgane prirent une teinte rouge vermeil, sous les yeux de tous. Elle, le fruit de l’interdit, vécut ce moment en signe que le sang allait être versé, et que la fureur guerrière de Morrigane allait être apaisée. De fait elle le fut. Le soleil se coucha sur une véritable hécatombe. La traîtresse, Mada, mourut au cours de la bataille, et avec elle les rancoeurs des Lumineux. Deux personnes s’illustrèrent pendant cette mémorable bataille : Sylvestik et Kryss. Les deux amis étaient inséparables, depuis qu’ils s’étaient rencontrés juste après la découverte de la faveur de leur dieu, Taranis. Tant et si bien que la tribu de Toutatis se retira à son tour des hostilités. Le Druide de Cernunnos, Yodan, réussit, par un nouveau procédé de sa composition, à freiner considérablement la progression de la tribu d’Ogma. La Championne de Dana, Keira, telle une valkyrie descendant du plus haut des cieux, sauva quant à elle la vie d’une herboriste de Cernunnos, Louve, qui s’acharnait à soigner chaque blessé. A dater de ce jour, elles furent inséparables sur le champ de bataille.

Les deux belligérants n’étaient cependant pas satisfaits. Il leur fallait une victoire nette, écrasante. Mais le nombre de combattant diminuait. La tribu d’Ogma décida elle aussi de se retirer du jeu. Lors de la dixième année de guerre, un nouvel élément changea totalement la donne. Nonge, Chef de la tribu d’Esus, demanda un rassemblement de tous les Sombres. Bon gré mal gré, les Sombres obtempérèrent. Elle leur fit part de ses qualités d’Oracle, et parla d’un nouveau danger. Un dieu unique, un imposteur aux fidèles fanatiques et dangereux allait faire son apparition dans les Terres Celtiques. Celebrian confirma les visions de Nonge. Un nouveau danger les guettait. Mais comment y résister ? Les Lumineux, eux, prirent connaissance de la nouvelle par les appels lancinants du petit animal recueilli par Ashling, Tikki. Kaenor finit par céder à son étrange mimique de prière, et eut une vision des plus explicites. Depuis, la Guerre de l’Enfant semble s’être amenuisée. Les deux camps savent qu’ils ne peuvent se permettre une lutte sur deux fronts. Et, tôt ou tard, un choix devrait être posé. Mais quand ? Et par qui ? La réaction face au dieu Unique divise à nouveau les tribus. Un troisième camp risque fort de se créer : celui de l’Unique. Et l’Enfant ? Celos a maintenant l’apparence d’un jeune homme de quinze ans, à la beauté éblouissante. Et aux dons fulgurants. Certains craignent que sa vie ne soit éphémère, mais d’autres veillent à ce qu’il soit l’étoile qui les guidera tous.

La nuit était bien avancée. Le maître poussa doucement son élève de sa table de lecture et referma le livre. Il lut dans ses yeux la protestation, mais y mit fin d’un simple geste. L’Histoire était bien trop longue, bien trop complexe, pour être ainsi dévoilée en une fois. Sa jeune apprentie avait toute sa vie pour dominer les sombres recoins de la matière…


Ecrit par Celebrian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terres-celtes.darkbb.com
 
Dix ans de guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Elections générales anticipées ou Guerre Civile
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Frontière :: Les Légendes Oubliées :: Parchemin d'histoire-
Sauter vers: